Les sex friends en question

Mis en avant avec le célèbre film Sex friends ayant pour interprètes Nathalie Portman et Ashton Kutcher, le concept du Sex Friend est parfois mis en avant pour les fervents pratiquants d’une sexualité débridée et pervertie où le plaisir charnel prime avant la beauté et le côté absolu de l’amour en général.

Les cas des sex friends

Le sex friend est une manière de privilégier l’acte sexuel au détriment de plusieurs logiques en termes d’amour. En clair, chez certains, le sex friend s’assimile à jouer avec son corps en pratiquant l’acte physique avec une personne sans ressentir le moindre amour et le moindre sentiment. C’est de l’acte physique quasi bestial, effectué uniquement pour le plaisir de coucher ensemble. Chez d’autres, cela revient à consommer l’acte avec un ami d’enfance qu’on considérait davantage comme un confident et non un petit amoureux. Enfin, par curiosité ou par goût de l’aventure, des personnes forcent la transformation d’une réelle amitié en liaison amoureuse en amenant l’ami à pratiquer un acte charnel.

Les limites du sex friend

N’en déplaise aux adeptes de la consommation de chair à grande échelle, si l’amour physique n’est pas conjugué avec l’amour avec un grand A, on se tourne irrémédiablement vers l’échec, la rupture imminente, voire un ratage complet. Le sentiment amical peut parfois se transformer en amour véritable, c’est indéniable. Toutefois, lorsque le sentiment amoureux n’est pas présent, lorsque la relation amicale est la plus forte, lorsque l’on ne ressent qu’un attrait forcément passager, on se base sur du vent, du vide car rien de consistant n’est palpable dans un sex friend. Un simple plaisir égoïste engendre de la déception, voire un dégoût réciproque et on met fin définitivement à une relation amicale pleine de confiance mutuelle et de complicité inégalée. La satisfaction du désir à tout prix connait des limites et peut laisser un vide difficile à combler.